2009_2010: Vagabondage aux Antilles

 

Fil des billets

vendredi 02 avril 2010

Vagabondage dans les petites antilles

Le Marin le 23 Février 2010

Aprés l'arrivée en Martinique et les travaux à faire sur le bateau (Frigo et pilote, on trouve tous les spécialistes au port du Marin), Noelle est là juste pour le réveillon du 31 Décembre.

Réveillon sur le bateau avec un couple d'amis et un navigateur solitaire de l'Isère en attente de sa femme (champagne et foie gras apporté par Noelle). Quelques jours à visiter la Martinique, mais le temps pluvieux nous a empêché de marcher. Nous avons acueilli Claudia, Robert et Camille pour une soirée sur le bateau ce qui nous a fait grand plaisir.



Ensuite c'est les courses en annexe à Leader Price (ici tout se fait en annexe), puis le départ pour les Grenadines où nous espérons un peu plus de fraîcheur... Ce sera d'abord Sainte Lucie où nous apprécions le mouillage des deux Pitons dans un cadre magnifique et une réserve marine. Scéance de snorkeling (palme masque et tuba) pour admirer les trés belles éponges en forme de vases et les poissons colorés. Pitons (Photo Rodrigo) Nous longeons St Vincent que je trouve particulièrement jolie, verdoyante et sauvage, mais où il est déconseillé de s'arrêter. Ensuite arrêt à Bekia (entrée administrative dans les iles grenadines dépendant de St Vincent : formalités de douanes et d'immigration), à Mustique l'ile des milliardaires. Nous y découvrons une eau pure avec coraux, poissons, une langouste dans 3m d'eau. C'est aussi un village de pêcheurs avec monticule de débris de lambis, et surprise carapaces de tortues. Aprés c'est deux nuits au mouillage des Tobago Cays. C'est la carte postale des grenadines, petites iles désertes avec ceinture de coraux. L'eau y est d'une clarté jamais vue ailleurs. Par contre il y a du monde (une cinquantaine de bateaux..) Nous faisons souvent du snorkeling dans des lumières superbes. Nous nageons avec les tortues, admirons les coraux colorés, les poissons. Nous voyons en particulier une grosse raie, un barracuda, un serpent et de multiples poissons de coraux (chirurgiens, papillons ..). Nous achetons aux boat boys deux poissons (Red Sniper), car notre pêche à la traine s'est avérée lamentable. (On apprend par la suite que pour tous nos collègues c'est la même chose). Nous remontons à la Martinique en nous arrêtant à Cainouan, Bequia, et Ste Lucie. La navigation sous le vent des iles est généralement cool, même au moteur mais il peut y avoir des rafales. Par contre entre les iles c'est souvent une mer bien formée et un vent accéléré par les reliefs, nous obligeant à prendre 1 ou 2 ris.



Retour au Marin, pour y embarquer Judith et Sébastien le 20 Janvier. Avec eux cela sera direction le Nord. Tout d'abord mouillage à Ste Anne pour fuire la chaleur du Marin et pour un premier bain pour Judith et Seb, puis mouillage à Anse Noire où nous retrouvons Marie Jo et Michel sur leur bateau. Nous assistons à une pêche à la senne, mais vue la faible quantité de poissons (2 kg) ramenés, cela fait plus penser à un spectacle pour touristes. Mouillage à St Pierre avec son joli marché. Noelle retrouve par hasard un voisin de Bernin. Aprés traversée pour la Dominique avec mouillage à Roseau (bouée gérée par Pancho Service). Nous faisons une excursion dans la forêt luxuriante. Noelle est tout regard pour les milles espèces de fleurs , d'arbres... Nous nous baignons dans une chute, puis dans un canyon et dans des sources d'eau chaude et sulfureuse.



Ensuite c'est un mouillage sous les trombes d'eau à Portsmouth (où nous faisons les formalités d'entrée et de sortie de la Dominique). Traversée pour les Saintes où nous mouillons au pain de sucre : très beau mouillage. Noelle et moi montons au sommet culminant (400m !) histoire de se dégourdir les jambes. Sébastien ayant pris froid à la Dominique il doit consulter le médecin au bourg où nous passerons deux nuits au mouillage, occasion de se reposer.



Traversée musclée sur la Guadeloupe avec une mer trés agitée et de fortes rafales (plus de 35 noeud) à la pointe du Vieux Fort. Mouillage sous les rafales devant la Marina de Riviere Sens à Basse Terre (le mousqueton inox de notre amarre s'est tordu tellement cela tirait). Nous louons une voiture pour 2 jours. Cela nous permet de monter à la Soufrière où le ciel se dégage pour nous au sommet, nous laissant admirer la vue sur toute la Guadeloupe. Le lendemain c'est snorkeling sur la réserve Cousteau. A Deshaies nous visitons le magnifique jardin botanique (ancienne maison de Coluche). Belle vue sur l'ile de Montserrat dont on voit le panache de fumerolles.



Redescente sur la Dominique avec des conditions toujours musclées, et arrivée à Fort de France (mouillage trés agréable et trés bien situé de la baie des Flamands). Des tortues apparaissent fugacement à la surface autour du bateau à l'émerveillement de Judith.



Nouys sommes entourés de Suédois, Norvégiens, Danois, Néo-Zélandais, Tchèques, Hollandais. Un couple de Néo Zélandais sur un bateau trés spartiate (No fridge, No Outboard, No toilets) arrivent de Patagonie. Ils ont deux annexes gigognes à la rame. Ils ont tout construit eux mêmes. La traversée depuis la Nouvelle Zélande vers la Patagonie a duré 60 jours sans voir ni terre ni bateau ! Impressionnant.                                                               Nous accueillons Mathilde et Rodrigo qui embarque avec tout son matériel de Kite Surf. Soirée bien sympa avec 6 personnes à bord. Le lendemain Sébastien (et un peu Judith) ont le spleen de nous quitter pour retourner chez eux en Espagne).



Avec Mathilde et Rodrigo nous retournons dans les grenadines avec un peu les mêmes étapes. Nous manquons de peu Mick Jaeggert à Mustique au festival de blues (où Noelle et moi dansons un rock endiablé de 20 minutes). Nous leur faisons découvrir les jolis fonds marins des Tobago Cays. Quand nous y mouillons nous faisons fuir une grosse raie ... Nous apercevons un grand iguane. Rodrigo fait un peu de kite surf au mouillage de Petit Tabac. Retour par Canouan (On recommande le WiFI que l'on recoit sur le bateau pour "skyper" avec les enfants), Bequia et Ste Lucie. Retour au Marin et visite de la distilerie La Mauny, participation aux festivités du Carnaval. Mathilde et Rodrigo rentnent le jeudi 18 Fevrier. Mathilde et Rodrigo                               iguane (Photo Rodrigo) Petit tabac



Nos impressions sur ces navigations : La navigation est assez facile, pas besoin de prendre de meteo, mais attention aux surventes dans les canaux entre les îles. Trés déçus par la pêche : il faut dire que l'on voit très peu de pécheurs, très peu de dauphins, très peu d'oiseaux, c'est qu'il y a très peu de poissons...Est-ce qu'il y a eu surpêche, est-ce que la pollution a fait des dégats ? En tout cas les produits d'entretien bio ne sont pas encore arrivés dans les commerces,à la marina du Marin les catamarans sont tous nettoyés à grand coup de Teepol et de Javel. Les rencontres avec les équipages voyageurs sont très sympa (c'est des gens comme nous !), par contre il nous manque la rencontre avec les locaux. En effet nous avons peu de contact avec les populations locales (excepté les boat boys). C'est une grande différence avec nos voyages en bicyclette ... Bonne surprise par les végétations locales : luxuriance, couleurs, fleurs, diversité. J'ai été surpris par les reliefs montagneux de ces iles: je m'attendais à des iles plates et coraliennes. Mais elles sont toutes des anciens volcans. Ici les bateaux sont généralement plus gros qu'en Bretagne : Dans les mouillages avec ses 11m notre bateau est très souvent le plus petit...



Nous profitons pour bricoler le bateau, monter à la Montagne Pelée, marcher dans le nord de la Martinique entre anse Couleuvre et Grand-Rivière (très belle marche dans la forêt luxuriante) et écrire ce petit mot avant un départ prochain vers Grenade et Trinidad.



Bisous à tous et à bientôt.



Daniel et Noelle sur NUAGES